Monde

New York : Manifestation imposante pour la libération d’Ahed al-Tamimi

Le 20 décembre, les forces israéliennes ont également arrêté Nour al-Tamimi, la cousine d'Ahed, pour être apparu dans la même vidéo, résistant aux forces israéliennes.

Mona Saanouni   | 06.01.2018
New York : Manifestation imposante pour la libération d’Ahed al-Tamimi ( Atılgan Özdil - Anadolu Ajansı )

New York

AA/New York/Hakan çopur

La ville américaine New York a été le théâtre d'une manifestation imposante appelant à la libération de l’enfant palestinienne, Ahed al-Tamimi (16 ans), détenue dans les prisons israéliennes, et lauréate du prix Handhala du Courage, en Turquie.

Des centaines de musulmans américains et d'autres des partisans de la Cause palestinienne ont participé à la manifestation, organisée vendredi, devant la station new-yorkaise célèbre de «Grand Central».

Les manifestants ont scandé des banderoles revendiquant la libération d’Ahed et de tous les politiciens détenus en Palestine, et appelant à suspendre les aides fournis à Israël, tandis que d’autres ont condamné «l’enlèvement des enfants palestiniens ».

Des slogans hostiles aux gouvernements américain et israélien ont été scandés, parmi lesquels : «Jérusalem est la capitale de Palestine» et «Liberté pour Ahed et la Palestine».

Les organisateurs de la manifestation ont publié un communiqué soulignant que la détention de l’enfant palestinienne courageuse est illégale, et appelant la communauté aux Etats-Unis à réagir contre ces comportements.

Les autorités israéliennes avaient arrêté Ahed al-Tamimi dans la nuit de lundi à mardi (19 décembre) dans la localité de Nabi Saleh, à l'Ouest de Ramallah, dans le centre de la Cisjordanie occupée, après que des médias israéliens avaient diffusé des images de la jeune fille en train de chasser des soldats israéliens devant sa maison.

A cet égard, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a promis d'arrêter et de punir la jeune fille palestinienne et de punir toute personne apparue avec elle dans la vidéo tentant de résister à ses soldats.

La mère, Nariman (40 ans) qui est allée chercher sa fille auprès de ses ravisseurs israéliens, dans le centre de détention Benyamin, à l’Est de Ramallah, a fini, elle aussi, derrière les

barreaux.

Le 20 décembre, les forces israéliennes ont également arrêté Nour al-Tamimi, la cousine d'Ahed, pour être apparu dans la même vidéo, résistant aux forces israéliennes.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın